Celui avec la touriste Wonder Woman – The one with tourist Wonder Woman

Musée National d'Art de Catalogne

Expérience n°19 du guide Voyage Expérimental : Mascotte en voyage

Enoncé : Voir le monde par les yeux d’une mascotte
Méthode : Choisir une mascotte (peluche, porte-clés, nain de jardin…) et l’emmener en voyage, notamment devant les principaux sites touristiques.

Ce Voyage Expérimental a été connu avec le photographe et artiste autrichien Willy Puchner, qui a voyagé avec ses deux pingouins, Sally et Joe (chacun de plus d’1m et 5kg !) et les a photographié devant les plus célèbres sites touristiques du monde. Yep ! Vous pouvez en savoir plus avec son livre « la Nostalgie des Pingouins » et son site web (jetez-y un oeil, les photos sont magnifiques !). Bien sûre la plus célèbre des mascotte est surement le nain de jardin du film « le Fabuleux destin d’Amélie Poulain ».

Voici donc Wonder Woman (WW pour les intimes), que j’ai rencontrée à Barcelone. J’ai eu la chance de pouvoir être sa guide le temps d’une journée. J’ai compilé quelques photos et conseils pour visiter la ville en 1 ou 2 jours.

Lire la suite

Celui avec une expédition au K2 – The one with an expedition to K2 (la Montagne Tueuse !)

Expérience n°15 de mon guide de Voyage Expérimental : l’expédition au K2 ! « Découvrir une partie inconnue de la ville en explorant la case K2 de la carte. Explorer méthodiquement la portion d’ailleurs enclose dans le carré « K,2 » d’un plan ou d’une carte. Profiter au mieux des ressources culturelles et estaminologiques¹ qu’il recèle. » (¹ L’étude des bars, cafés, bistrots etc.)

Haddock« Le nom de cette expérience est (..) une référence au mont K2, situé [à la frontière sino-pakistanaise.] Connu à l’origine sous le nom balti de « Chogiri » (la reine des montagnes), le mont fut renommé en 1857 par T. G. Montgomerie, jeune lieutenant britannique qui triangulait les pics du Cachemire. Voyant une haute montagne ressortant nettement au loin (…), il la baptisa (sans doute avec un enthousiasme débordant) K1. décidément très inspiré ce jour-là, il baptisa K2 la montagne qui se trouvait juste derrière.« 

J’ai donc pris ma carte de Barcelone… trop petite, pas de lettre K. J’en ai donc pris une autre et là j’ai commencé à me poser des questions : presque en dehors de Barcelone, très haut et un air assez paumé… Au moins j’avais de la chance : c’était pas très loin du Tibidabo et ça aurait vraiment l’air d’une montagne ! Ce quartier monte tellement  qu’ils ont installés des escalators !

Expédition au k2 – Voyage Expérimental from Miss Myse on Vimeo.

Puis je faisais des recherches sur le K2… plus mes doutes se confirmaient :

Lire la suite

Celui avec une filature touristique

Derrière un pilier, Plaça ReialExpérience n°7 de mon « Guide du Voyage Expérimental » : « Énoncé : Comme son ombre ». Ce voyage est directement inspiré de Sophie Calle. Lorsqu’elle est revenue à Paris après une longue absence, elle s’est mise à suivre des inconnus au hasard afin de redécouvrir sa ville. Elle s’est aussi faite suivre par un détective privé (« Filature ») et a eu aussi quelques petits soucis après être allé un peu loin (son feuilleton publié dans Libération)

Mon objectif est ici une petite visite touristique, non pas en suivant un guide locale, mais des touristes étrangers. Pour cela, je me suis fixé un rdv sur la Rambla, plus exactement la mosaïque de Miro, mardi à 12h30.

Je suis un peu en retard pour 12h30, je reporte le rdv à 1h. L’avantage de ne rencontrer personne en particulier est de ne pas avoir à les prévenir ! Dans le métro certains groupes me font envie mais ce n’est pas avec eux que j’ai fixé mon rdv.

Lire la suite

Celui en Calle Rabassa – Avant de partir

 Voyager peut se faire n’importe où, n’importe quand. Qu’importe les moyens à dispositions. C’est davantage un état d’esprit qu’une destination. J’ai donc tenté le « baroudage à domicile », expérience n°3 du Voyageur Expérimental, en ne me limitant pas seulement à ma ville, mais en allant plus « loin » : ma rue. Lire la suite

Celui sur la ligne de coeur de l’Eixample

En créant ce site, j’espérais pouvoir effectuer un concept que j’aime beaucoup le « voyage expérimental ». J’ai donc pris avec moi à Barcelone, la bible de ce type de voyage. En voici un théorisé par Lonely Planet : l’expérience n°13.

« Emmener une ligne en voyage. Créer un itinéraire en écrivant ou en faisant un dessin sur une carte ». J’ai décidé de choisir comme dessin le coeur : facile à dessiner, d’un seul tracé, et je pourrais ainsi chercher tous les coeurs que je trouverai sur mon passage ou les sujets tournants autour de la symbolique. Plus globalement, je peux aussi chercher ce qui m’y plais, ce que j’aime. Bref, une thématique, semblant simple et avec de multiples variations. J’ai donc pris ma grande carte touristique de Barcelone, l’ai tournée plusieurs fois les yeux fermés, et ai tracé un coeur au feutre rouge. Je dois donc aller à l’Eixample, près du Passeig de Gracia. Je ne connais pas les rues que je vais traverser mais je sais que le quartier est très imprégné par l’art nouveau/ »le modernisme« .

Lire la suite